CV Solo – Du rififi au sanctuaire

18ème jour de la 2ème lune de printemps, Guébizan,

Bodric : +2 XP

Générateur d’accroche :
– objectif : escorter ou livrer en toute sécurité
– adversaires : les gens du coin (les partisans des Kunerya, combattants)
– récompense : argent ou objets de valeur

Évènement :
– action : créer (spirituel)
– thème : connaissances (social)

généré avec One Page Solo Engine

Ce matin, alors que je quittais le village pour me rendre au sanctuaire de la vie, Dona, la matriarche de la famille D’Essartes, m’a rattrapé pour me demander si elle pouvait m’accompagner. Avec les morts-vivants qui rodent, elle n’était pas à l’aise. De plus, comme elle s’y rendait pour faire une offrande à la déesse, elle était ravi que je puisse y ajouter ma bénédiction.

Devant le petit temple, deux gaillards étaient en train de faire tomber la statue de la déesse. Dona leur a immédiatement demandé des comptes. Il s’agissait d’hommes de main de la familles Kunerya qui étaient en train de remplacer la statut de la déesse de la vie par celle des batailles, en l’honneur de la nouvelle maréchale des armées Aduha Kunerya.

Cadrer la scène :
– complication : un PNJ réagit soudainement
– pas de rebondissement

généré avec One Page Solo Engine

Dona est entrée dans une colère noire et a commencé à s’en prendre à l’un des hommes. Ce dernier ne s’est pas retenu de la frapper en retour, la mettant à terre. J’ai donc dû m’en mêler.

Jet de charisme pour intimider les 2 hommes de main : 5 < 15 = échec

2 hommes de main : CA10, DV1 (Pol : 4, Marcel : 4), JS18, MV9, +1 attaque et dégâts, arme 1d6+2
Dona D’Essartes : CA10, DV1-1 (4), JS18, MV9, mains nues 1d2+1

Initiative (Bodric 7, Dona 8, Pol&Marcel 9)
Pol attaque Dona (avantage) : 17+1 > blessure 1+2=3 dégâts (Dona 1PV)
Marcel se déplace et attaque Bodric : 11+1 > contusion 1 dégât (Bodric 11PV)
Dona se relève et attaque Pol : 19+0 > blessure 2+1 dégâts (Pol 1PV)
Bodric attaque Marcel : 16+0 > blessure 3+2 dégâts (Marcel -1PV)
Bodric attaque Pol (point d’aventure) : 10+0 > blessure 1+2 dégâts (Pol -3PV)

Bodric soigne Dona : Soin I > +1 PV (Dona : 2PV)

logs d’escarmouche Coeurs Vaillants

Les deux hommes ont fini par mordre la poussière. Dona était mal en point, même après mon imposition des mains. Et toujours furieuse devant la statue de la déesse, tombée au bas de son petit promontoire.

Action de progression : progression de l’intrigue

généré avec One Page Solo Engine

J’ai reconduit Dona chez elle afin qu’elle reçoive les soins nécessaires. A peine remise, elle s’est empressée de convoquer un conseil familial auquel j’ai été convié. Bien évidemment, le clan D’Essartes souhaitait que la déesse de la vie reprenne sa place, mais il était hors de question que la déesse des batailles ait une quelconque place dans le sanctuaire. Les D’Essartes étaient issus d’une longue lignée de paysans et ils refusaient en bloc l’influence belliqueuse de la famille Kunerya, elle-même issue d’une longue lignée de combattants. J’avais l’impression que ces deux camps s’affrontaient depuis la nuit des temps pour imposer leur loi sur Guébizan.

Quoiqu’il en soit, en ma qualité de prêtre, je fus chargé d’intercéder en leur faveur auprès de Cléolde afin qu’elle règle ce différent. Dona me promit de prendre à sa charge l’achat du matériel pour mon paquetage en remerciement de mon aide. J’acceptai, n’ayant pas vraiment d’autre option.

Une fois devant Cléolde, j’exposai les faits en essayant de deviner ce qu’elle en pensait.

Jet de sagesse : 5 > échec
Action d’échec : offrir un choix

mécaniques Coeurs Vaillants et inspiration générée avec One Page Solo Engine

Difficile de percer ce qui trottait dans la tête de Cléolde. Elle me délégua le rôle de juge dans cette affaire, prétextant que le sanctuaire était plus sous la juridiction de mon ordre religieux que sous la sienne. Comme il semblait difficile de satisfaire les deux partis, il ne me restait plus qu’à choisir quelle moitié du village j’allais me mettre à dos.

En début d’après-midi, je décidai de retourner au temple afin de prendre la mesure du saccage qui avait été entamé.

Bilan de cette première session solo avec Bodric Chantenclume

Le système de jeu est facile à adopter (le Grümph, ou l’art de la concision). Il me paraît parfait pour ce que je voulais jouer, assez tendu pour les escarmouches (avec un peu moins de chance au dés, Dona y passait) sans être trop punitif. J’ai hâte de tester les autres mécaniques, particulièrement celles autour du voyage.

L’univers est « vanilla » à souhait et suffit amplement pour inspirer des intrigues dans la pure tradition medfan. De toute façon, en jouant en solo, si le ton de la campagne ne me plaît pas, je ne pourrais m’en prendre qu’à moi-même.

J’ai un peu plus de mal avec One Page Solo Engine. Il fait le taf, mais il ne m’aide pas assez à cadrer mon imagination. Pourtant, j’aime bien son côté minimaliste et procédural. A voir à l’usage, une fois que je serai plus immergé dans cette campagne.

Baskit