NO Solo – Acte 1, scène 2

Déterminé à mettre la main sur le tableau de nu de sa femme en possession du comte De Cornay, Lignac se présente dans le courant de la mâtinée à l’hôtel de De Cornay afin d’honorer à la fois la commande du comte et son serment.

Hôtel particulier d’Isidore de Cornay, au bout de la rue de l’Abattoir.
La maison semble partagée entre le calme des étages et l’agitation des pièces de services du rez-de-chaussée.

LIGNAC, au portier
Avez-vous été informé de ma venue cette fois ?

LE PORTIER, fier de lui
Tout à fait ! On m’a indiqué de vous envoyer à la cuisine pour y déposer vos tartes. (ouvrant la porte et pointant son doigt vers un couloir au fond du vestibule) Prenez par ici et deuxième porte à gauche. Vous y trouverez Roseline, la cuisinière.

LIGNAC
Merci mon ami.
(entrant dans la cuisine) Chère Roseline, bien le bonjour. Je viens vous livrer les fameuses tartes de la maison Ragueneau. Où puis-je donc les déposer pour qu’elles restent au frais ?

ROSELINE, affairée au fourneaux
Posez les donc au fond du garde manger de la cave, en bas de cet escalier, sur votre droite. J’espère qu’elles tiendront jusqu’au dîner, Monsieur n’est pas encore levé et n’a donc pas encore pris son déjeuner… ce qui nous promet un dîner tardif.

LIGNAC, remontant de la cave
Voilà les tartes en lieux sûr.
Le Comte avait prévu de me régler comptant, vous a-t-il laissé une bourse à mon attention ?

ROSELINE
Certes pas ! Le Comte ne me donne que ce dont j’ai besoin pour faire mon marché.

LIGNAC
Permettez que je monte à son bureau ? Il prépare généralement la somme à me régler sur son secrétaire. Si c’est le cas, ça m’évitera de repasser plus tard, j’ai fort à faire aujourd’hui. Rappelez-moi derrière quelle porte se trouve son bureau à l’étage ?

Lignac tente clairement d’embobiner la cuisinière, histoire de monter à l’étage sans éveiller les soupçons. Il a aussi besoin de savoir où se trouve le bureau puisqu’il n’a jamais été invité à monter dans les appartements privés de De Cornay.

Subterfuge
Jet sous Flamboyant : 10 < 14 = Succès Partiel
1d6 pour le choix du MJ : 6 = il agit tel que vous vous y attendiez mais vous attirez l’attention de quelqu’un d’autre qui comprendra votre manège.

Roseline ne va donc pas s’étonner de ce qui se passe. Par contre, ça aura mis la puce à l’oreille du maître d’hôtel qui passait en cuisine à ce moment là. Nous verrons si cela a des conséquences pour la suite.

ROSELINE, continuant sa tambouille
Comme vous voulez. Vous montez par l’escalier du vestibule et vous prenez la 3ème porte sur votre droite. Ne vous trompez pas, sinon vous risquez de tomber dans la chambre de Monsieur qui sera probablement fâché de vous trouver là.

LIGNAC, prenant le chemin du vestibule
Merci Roseline.

Maintenant Lignac va devoir monter à l’étage en passant devant tous les domestiques, avec assurance en espérant ne pas éveiller de soupçons.

Faire fi de l’impossible
Jet sous Vaillant : 16 > 12 = Revers de Fortune

Pas besoin d’utiliser les tables pour trouver l’inspiration : le maître d’hôtel rattrape Lignac alors que ce dernier tente de monter l’escalier.

Par contre, j’utilise le générateur de PNJ pour savoir à quoi ressemble ce maître d’hôtel, en ajustant les infos qui ne collent pas.
Sylvain Vadonet
est une personne à l’allure élégante, au visage rond, au regard rieur et aux vêtements élimés élégants.
a l’air d’un caractère xénophobe antipathique et semble être indifférent(e) à votre égard hostile.
cherche à s’emparer du pouvoir… au sein de la maison du Comte
se bat généralement avec un stylet (1-PM, contact, discret, perforant).
se trouve souvent Allée des Fleurs à l’hôtel De Cornay.

VADONET, la main sur l’épaule de Lignac
Où allez-vous monsieur ? Le Comte n’est pas encore en état de vous recevoir et personne ne vous a annoncé.

LIGNAC, retirant la main sur son épaule
Nous avons nos habitudes avec le comte de Cornay. Je vais chercher le paiement pour les tartes que j’ai livrées. Il laisse quelque chose à mon attention dans son bureau quand il n’est pas disponible pour me régler en personne.

VADONET, reprenant sa prise sur Lignac
Si votre histoire est vraie, il est étrange que vous soyez si mal assuré en la racontant.

Voyant le piège se refermer sur lui, Lignac va analyser la situation pour voir quelles sont ses options.

Être sur ses gardes
Jet sous Subtil : 8 < 12 : Succès Partiel
Une question : Quelle situation rocambolesque menace de se déclencher ?
La diseuse de bonne aventure nous dit : contrôler et armes.

Lignac a donc moyen d’utiliser un des tableaux qui décorent le mur le long de l’escalier pour l’enfoncer sur la tête de Vadonet, ce qui devrait lui laisser le temps monter l’escalier pour s’emparer d’une rapière qui traîne sur une commode au palier de l’étage.

LIGNAC, arrachant une toile sur le mur
Prends ça l’ami !

La meilleure défense, c’est l’attaque. Lignac met son plan à exécution en enfonçant le tableau sur la tête du maître d’hôtel.

Semer le trouble
Jet sous Flamboyant : 18 – 2 (bonus Être sur ses gardes) = 16 > 14 : Revers de Fortune
1d4 pour le choix du MC : 1 = votre adversaire contre-attaque. Vous perdez un nombre de points de Moral tel qu’établi dans la fiction.

Vadonet esquive le coup de tableau tout en s’emparant du stylet qu’il avait glissé dans sa manche. Il s’élance sur Lignac et le plante dans le flanc, traversant son pourpoint léger.

Lignac perd 1-PM pour le stylet et 1-PM pour le Revers de Fortune. Lignac se retrouve à 4-PM.

VADONET, rouge de colère
Restez donc tranquille, maintenant !

Lignac, après avoir subi la charge du maître d’hôtel qui l’a menée en haut de l’escalier, éxécute une roulade arrière sur le palier du 1er étage, tente de se rétablir debout en poussant sur ses bras, de se saisir de la rapière sur la commode, de rentrer dans le bureau de De Cornay et de terminer son mouvement en claquant la porte.

Haute Voltige
Jet sous Vaillant : 11 < 12 : Succès Partiel, avantage tactique et vous gagnez 1-PM.
Pour le choix du MC, on va conserver ce qui fait le plus sens : des renforts ennemis arrivent. Vous perdez 1-PM.
Lignac reste donc à 4-PM.

Lignac réussit sa manoeuvre et parvient à rentrer seul dans le bureau de De Cornay, la rapière à la main. Alors qu’il pousse le meuble le plus proche, un guéridon, pour barrer la porte, il entend des gens se précipiter dans l’escalier et se joindre à Vadonet pour enfoncer la porte.

LIGNAC, pour lui même
Morbleu ! Je suis cerné de partout. Il est temps de changer de stratégie. (il jette la rapière au sol).
Messieurs, je suis bonne pâte, je me rends. Cessez de forcer que je puisse retirer ce guéridon et vous laisser le chemin libre.

VADONET, aux domestiques qui le suivent
Saisissez-vous de lui !

DE CORNAY, en robe de chambre, rentré par une autre porte du bureau
Tout doux messieurs, quelle est donc la cause de toute cette agitation ?

LIGNAC, ne laissant pas Vadonet prendre la parole
Il semble qu’il faudrait apprendre à vos gens les bonnes manières. Celui-ci vient d’essayer de m’embrocher comme un cochon de lait. Est-ce comme ça que vous leur apprenez à recevoir quand vous n’êtes pas disponible ?

VADONET, hors d’haleine
Mais… C’est qu’il s’apprêtait à monter à l’étage… sans raison… probablement pour vous voler Monsieur le Comte !

LIGNAC, hilare
Balivernes ! J’étais dans le vestibule quand vous m’avez planté votre lardoire dans le gras !

Lignac essaie de diriger les soupçons de De Cornay sur le maître d’hôtel plutôt que sur lui.

Subterfuge
Jet sous Flamboyant : 4 < f7 : Succès Total

DE CORNAY
Et bien Sylvain, que vous arrive-t-il ? Est-ce la préparation de la réception de tout à l’heure qui vous tracasse au point d’en oublier toute convenance ? Rangez donc cette arme et présentez vos excuses à ce brave pâtissier, en espérant qu’il ne vous en tiendra pas rigueur.

VADONET, rouge comme une pivoine
Mais… Monsieur…

DE CORNAY, sévère
Sylvain !

VADONET, à Lignac
Veuillez accepter mes excuses Monsieur. Mon comportement est inacceptable et j’espère que vous saurez me pardonner.

LIGNAC, triomphant
J’accepte vos excuses, mais pardonnez moi d’avance de ne plus jamais vous tourner le dos !
A De Cornay, dégraffant son pourpoint pour montrer l’entaille du stylet. Sans vouloir abuser de votre gentillesse, auriez-vous de quoi panser cette vilaine plaie ?

DE CORNAY
Bien sûr ! Asseyez-vous donc ici. Sylvain, rendez-vous utile et allez chercher Albertine pour qu’elle répare vos bêtises.
A Lignac, Ne bougez pas, elle ne devrait pas tarder. Pour ma part, je dois me préparer pour le dîner. Mettez vous à votre aise, et rentrez chez vous dés qu’Albertine aura fait le nécessaire auprès de vous.

Avec l’aide d’Albertine, Lignac récupère les 2-PM perdus (Le repos du guerrier) et reviens à 6-PM. Il profite de ce temps de répit pour se féliciter du mauvais tour qu’il a réussi à jouer à Vadonet.

Célébrer une victoire
+ 1-PM (mais Lignac est déjà au max)
Serment +8-PH : détruire la toile de nu de sa femme détenue par De Cornay (dangereux, 12-PH)

Reste à savoir si il trouve le fameux portrait de nu de sa femme dans le bureau de De Cornay.
Jet de chance : 14 (sur 11+ : c’est défavorable au PJ)

Le tableau n’est donc pas dans le bureau et il va donc falloir fouiller les autres pièces de l’étage. Par contre, Lignac trouve les billets sur le bureau, comme l’a indiqué Marjorie, et il enrage en reconnaissant l’écriture de sa femme.