NO Solo – Prêter serment sur son honneur

Avant de se lancer dans Noblesse Oblige en solo, j’ai besoin de rajouter un peu de mécanique pour gérer l’avancement d’une intrigue. J’ai donc introduit un nouveau concept au jeu.

Serment sur l’honneur

Lorsque vous Prêtez un Serment sur l’Honneur , vous lui attribuez un rang (dangereux, redoutable ou épique) puis le notez sur votre fiche de personnage. Au cour de vos aventures, vous gagnerez des Points d’Honneur (PH) sur ce serment. Une fois que vous estimerez avoir accumulé assez de PH, vous pourrez Honorer votre Serment. A tout moment, vous pouvez Rompre votre Serment.

Histoire de ne pas réinventer la roue, j’ai naïvement adapté les manœuvres des vœux de fer d’Ironsworn.

Prêter Serment sur l’Honneur

Lorsque vous prêtez serment sur l’honneur de résoudre une intrigue, notez votre serment et attribuez-lui un rang de difficulté (dangereux, redoutable, épique). Puis, faites un jet sous Vaillant. Si vous faîtes ce vœu au profit d’une personne qui fait parti de votre carte relationnelle, retranchez 2 à votre jet.

Sur un Succès Total, vous êtes enhardi et vous voyez clairement quelle est la prochaine chose à faire. Vous gagnez +4 PH sur votre serment.

Sur un Succès Partiel, vous êtes déterminé mais vous ne savez pas par où commencer. Vous gagnez +2 PH sur votre serment. Visualisez ce que vous devez faire pour trouver une piste.

Sur un Revers de Fortune, vous faites face à un obstacle important avant de pouvoir vous lancer dans la résolution de l’intrigue. Visualisez en quoi consiste ce problème (Consultez la table des manœuvres de MC, et éventuellement celle de la diseuse de bonne aventure en cas de manque d’inspiration) puis retenez l’une des deux options suivantes :

  • Vous allez de l’avant : Vous subissez une pénalité de -2 PH sur votre serment, en faisant tout votre possible pour surmonter cet obstacle.
  • Vous renoncez : Vous rompez votre serment.

Honorer votre Serment

Lorsque vous accomplissez ce que vous estimez être la résolution de l’intrigue liée à votre serment, faîtes un jet sous le score de la jauge d’honneur de votre serment comme si il s’agissait d’un de vos attributs.

Sur un Succès Total, vous avez tenu parole et honoré votre serment. Vous gagnez un nombre de point de Prestige en fonction du rang de difficulté de votre serment (dangereux=2, redoutable=4, épique=8).

Sur un Succès Partiel, il vous reste du chemin à faire ou vous réalisez la véritable nature de l’intrigue. Visualisez ce que vous découvrez. Vous gagnez un nombre de point de Prestige en fonction du rang de difficulté de votre serment (dangereux=2, redoutable=4, épique=8). Vous pouvez de nouveau Prêter Serment sur l’Honneur pour résoudre cette intrigue. Si vous le faites, vous gagnez +2 PH sur ce serment.

Sur un Revers de Fortune, votre quête est en déroute. Visualisez ce qui se produit et retenez l’une de ces deux options :

  • Vous prêtez de nouveau ce serment sur votre honneur : vous remettez à 0 le nombre de PH du serment, puis relevez son rang d’un cran (si celui-ci n’est pas déjà épique).
  • Vous renoncez : Vous rompez votre serment

Rompre votre Serment

Lorsque vous renoncez à résoudre une intrigue, que vous rompez votre serment ou que votre objectif devient inaccessible, vous effacez votre serment et vous perdez un nombre de point de Prestige en fonction du rang de difficulté de votre serment (dangereux=1, redoutable=2, épique=4). Votre nombre de point de Prestige peut devenir négatif, vous obligeant à cumuler plus de 5 points de Prestige avant de pouvoir prendre choisir votre prochain avancement.

En plus de ces nouvelles manœuvres, j’ai légèrement modifié l’une des manœuvres existantes afin qu’elle serve de générateur à PH pour les serments.

Célébrer une victoire

Lorsque vous sortez triomphant d’une épreuve, regagnez un point de Moral.

Si cette épreuve est en lien avec un ou plusieurs des serments que vous avez prêtés, vous gagnez un nombre de PH pour chaque serment en fonction de son rang de difficulté (dangereux=8, redoutable=4, épique=2).

Ça demandera probablement à être amélioré à l’usage, mais ça devrait déjà permettre de démarrer… et c’est tout ce qui compte.

Illustration : Maurice Leloir